400 ans après les aventures de Seiya, les guerriers de 3 camps essayent de survivre et de reconquérir ce qui leur appartient…
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Validé]Jessica des Lyumnades

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jessica
Général des Lyumnades
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 15/04/2011
Age : 22
Localisation : Quelque part dans la foule...

Feuille de personnage
Vie:
220/220  (220/220)
Cosmos:
200/200  (200/200)
Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: [Validé]Jessica des Lyumnades   Ven 15 Avr - 10:43

Nom :
Jessica de Châteaupers

Âge :
16 ans

Ecaille souhaitée :
Ecailles des Lyumnades


Description physique :
=> Jessica est belle. Même le plus assidu des spectateurs serait bien incapable de mieux la décrire ! Oh, ce n’est pas qu’elle n’ait jamais laissé voir son véritable visage, mais qu’elle n’a jamais laissé deviner lequel était le vrai parmi ses visages. Mmmmm… Ça fait un peu charabia comme ça, non ? A vrai dire, cette jeune fille… n’en est pas exactement une. Il existe une sous-espèce d’humain, très rare, et considérée comme éteinte depuis les temps mythologiques : les Métamorphs.

=>
Spoiler:
 

=> Mais qu’est-ce qu’un métamorph ? Comme le nom le suppose, c’est une personne capable de changer d’apparence, animale ou humaine. Jessica a exploité ce don pour apparaître différente chaque jour, en fonction de ses humeurs et des circonstances, ce qui est bien commode : un bouton d’acné ? En un instant, c’est comme s‘il n’avait jamais existé. Une épreuve de natation ? Elle développe ses muscles, et gagne haut la main. Evidemment, cette deuxième métamorphose demande beaucoup plus d’énergie, et est plus éreintante : elle consomme plus de « cosmos », cette étrange énergie vitale…

=> En conclusion ? Jessica est insaisissable : Blonde un jour, rousse l’autre, yeux verts, jaunes, noirs ou bleus, bronzée et athlétique, pale et romantique, elle reste un incroyable caméléon.


Description psychologique :
=> Un incroyable caméléon, pour sûr ! Intuitive, dotée d’une grande finesse et d’une incroyable capacité d’adaptation, Jessica a appris avec la découverte du cosmos à sonder le cœur des gens, à y dénicher leur point faible, et à l’exploiter.

=> C’est sans aucun doute une personne exceptionnelle d’une grande intelligence, mais extrêmement ambitieuse. Calculatrice, hypocrite, elle transgresse toute loi morale pour arriver à ses fins. C’est le principe de la sélection naturelle, non ? Le plus fort survit, les autres se soumettent. Elle possède un caractère avantageux, la métamorphose, elle mérite d’atteindre les sommets de l’élite. Oui, inutile de vous le préciser je pense : Jessie est orgueilleuse.

=> De plus, puisque élevée dans la plus haute classe sociale, elle possède certains gouts de luxe, et l’habitude d’être obéie.


Histoire :
cf posts suivants...


Comment vous avez connu le forum :
Jessica des Lyumnades est le double compte de Nathalie d’Atlantis…


PS : Je HAIS ce rose PQ mais ça va bien au personnage Razz


Dernière édition par Jessica le Ven 15 Avr - 13:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://dauphinae.skyblog.com/
Jessica
Général des Lyumnades
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 15/04/2011
Age : 22
Localisation : Quelque part dans la foule...

Feuille de personnage
Vie:
220/220  (220/220)
Cosmos:
200/200  (200/200)
Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: [Validé]Jessica des Lyumnades   Ven 15 Avr - 10:54


1



=> C’était un grand et beau manoir. Vide. Le silence de mort qui régnait dans les couloirs, dans les chambres, dans les jardins, n’était que le reflet de celui qui planait de l’autre côté des hauts murs barbelés. Ces véritables frontières, garnies de miradors, gardés jour et nuit, séparait deux univers : celui de la mort, et celui de l’esclavage.

=> Soudain, le son tonitruant d’une cloche remplit les coursives vites, et tourbillonna jusqu’à la chambre la plus vaste et la plus belle du château. Jessica ferma rageusement son ordinateur portable.
- Bon sang, mais il n’y a donc personne pour répondre ?! On ne peut même plus regarder ses séries TV en paix !
L’interphone à côté du bureau grésilla lorsque la jeune fille l’activa.
- Mayriam ! Tu traines ? Va répondre !
- Bien Mademoiselle, j’y vais de ce pas. Je vous pris d’excuser mon retard, Mademoiselle.
Déjà la Miss ne s’y intéressait plus. Elle rouvrit son ordi, et termina son épisode de Plus belle la Vie. Des paysages comme ça, il n’y en avait plus que dans les salles de simulation au XXIVème siècle… Alors qu’elle songeait justement à se re-payer une petite séance de « vacances simulées » ce mois-ci, son père l’appela dans le hall via le haut-parleur. La jeune fille soupira, et s’assit dans le confortable fauteuil près de sa porte. Aussitôt celui-ci se mis en mouvement avec un léger vrombissement, et parcourut en douceur le manoir grâce à un ingénieux système femtotechnologique. Le parcours devait en effet faire une ou deux centaines de mètre.

- Vous m’avez demandée, Père ?
Elle s’était levé, et faisait face à un homme élégant, la cinquantaine, la chevelure grisonnante, joli costard. Derrière lui, une file de gens quelconques, sales et maigres attendait.
- Ah ! Jessica, vous voilà. Il me semble que vous devriez déjà être en route pour l’Académie, ma fille. Cependant, avant que vous n’alliez en cours…
Il se tourna vers les personnes répugnantes qui l’accompagnait.
- ... je vous permets de choisir vous-même quelqu’un pour votre suite parmi les candidats d’aujourd’hui.
- Oh, merci Père.
Chaque jour, de la main d’œuvre désespéré par leur siècle venait quêter un peu de travail à long terme. Elle inspecta chaque humain comme un animal, parcourant la file, droite comme un i, les mains dans le dos. Son père la regardait faire, silencieux et satisfait. Elle s’arrêta finalement devant une jeune fille craintive, à peine plus âgée qu’elle.
- Toi ! Comment t’appelles-tu ?
- Char…Charlotte, Mademoiselle.
- Elle bégaye. Elle n’en vaut pas la peine, fit-elle en se tournant vers le suivant.
- A… attendez ! C’est la famine dehors, toute ma famille est morte, je suis prête à n’importe quoi pour travailler ici. Je n’ai plus rien, je n’ai rien à perdre, rien du tout, je suis travailleuse, je suis capable de faire n’importe quoi ! Je vous en prie, prenez-moi en servante, ne me renvoyez pas dehors ! cria-t-elle en se jetant à genoux.
- Tsssss… Je n’aime pas le désordre. Qu’on la ramène à l’extérieur.
Aussitôt, deux serviteurs bien bâtis au regard vide se saisirent de Charlotte, et la trainèrent vers la porte d’entrée. La pauvresse devint hystérique.
- Non ! Non ! J’ai peur des spectres, j’ai peur de ce qu’ils nous font, j’ai peur du viol ! Ne me renvoyez pas dehors !!
Jessica écouta les cris mourir derrière l’épaisse porte d’aluminium, puis revint à ses moutons.
- Bien. Y a-t-il ici un autre gueux pour m’importuner ? lança-t-elle d’une voix sèche.
Le silence s’installa. Parler après cet ordre implicite revenait à signer son arrêt de mort.

=> A l’heure de ce XXIVème siècle, la populace était ainsi divisée en deux parties : d’un côté, ceux qui avaient beaucoup d’argent et qui collaboraient avec les spectres d’Hadès, de l’autre ceux que l’occupation avait vampirisé et réduit à un état d’hébétude et de peur. Inutile de dire que la deuxième catégorie était nettement plus importante que la première. A vrai dire, il y avait peu « d’élus », qui prenaient alors leur parti et asservissait la plèbe. Cette élite était totalement séparée de la pauvreté : c’est pourquoi nous retrouvons Jessica dans un sous-terrain, qui la conduisait à l’Académie. Debout sur le tapis roulant, elle saluait les guerriers squelettes sur leur passage d’une petite révérence ridicule ; et oui, s’il faut passez par là pour avoir les clés du pouvoir, elle s’y donnait presque à cœur joie.

=> La jeune fille jeta un coup d’œil au miroir qui faisait office de mur, et rectifia d’une simple pensée l’éclat de ses cheveux blonds. Elle éclaircit un chouilla ses yeux, et reffaça un grain de beauté dérangeant. Elle sourit finalement à son reflet : parfaite, elle était parfaite. C’est alors qu’une damoiselle l’aborda, marchant d’un pas noble sur le tapis automobile pour la rattraper.
- Bonjour Jessie, comment vas-tu aujourd’hui ?
La Jessie en question retint un soupir : Léa était comme elle fille de riches, et allait comme elle à l’Académie. Cette petite fille mièvre et discrète n’avait qu’un avantage, jouer parfaitement le rôle d’espionne que Jessica lui ordonnait de jouer ; c’était bien la seule et unique raison pour laquelle elle supportait sa présence.
- Bien. Des nouvelles de Félix ?
- Il n’aime pas Françoise, comme tu le pensais. Il a l’air libre, je suis en train de relever toutes ses habitudes.
- Parfait.

=> La journée passa, morne comme d’habitude : cous, cours, et cours… L’étude de l’Histoire Mythologique laissait place à la pratique politique, la pratique politique à la théorie sur la manipulation, etc… Dès ses 25 ans, Jessica pourra fonder son entreprise ou reprendre une branche de celle de son père : elle sera enfin majeure… Puisque l’espérance de vie a été repoussée à 156 ans, autant étudié plus longtemps ! Ce n’était pas le temps qui lui manquait… Enfin, c’est ce qu’elle croyait jusqu’à ce jour.
Revenir en haut Aller en bas
http://dauphinae.skyblog.com/
Jessica
Général des Lyumnades
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 15/04/2011
Age : 22
Localisation : Quelque part dans la foule...

Feuille de personnage
Vie:
220/220  (220/220)
Cosmos:
200/200  (200/200)
Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: [Validé]Jessica des Lyumnades   Ven 15 Avr - 11:48

2




- Myriam !
- Oui Mademoiselle ?
- Fais savoir à Père que je suis rentrée.
- Bien Mademoiselle.
Jessica regarda la domestique s’éloigner en silence. Soudain, elle aperçut un groupe de spectres dans le couloir. Ce n’était pas rare qu’une délégation vienne prendre du bon temps au Manoir ; aussi s’avança-t-elle à leur rencontre.
- Bonsoir Messeigneurs. Je suis la fille de la maison, puis-je vous offrir mes services ? minauda-t-elle.
- Je ne crois pas, non, ricana l’un.
Elle ne comprit pas. Soudain, un prodigieux cri résonna dans le manoir, parcourant les couloirs vide sinistrement, procurant la peur, la vrai peur qui vous remue les entrailles. La jeune fille vit Myriam accourir, folle, fébrile, toute tremblante dans son costume de soubrette.
- Eh bien ! Qu’il y a-t-il pour que tu cris comme cela, idiote ?
- Ma… Mademoiselle… Monsieur votre père…
Elle lui indique d’une main blafarde le Bureau. Après s’être excusée auprès des combattants squelettes, elle se dirigea vers la pièce. Tout était silencieux, excepter les rires des spectres qui déchirait l’air parfumé de velours. Sur le grand fauteuil du Bureau, ils étaient là, couverts d’écarlate, la langue pendante, ses parents. Morts. Son père et sa droiture de Français pur souche, mort. Sa mère, avec sa peau portugaise aux reflets aussi dorés que ceux des Andalouses, morte. Jessica, pourtant habituée aux scènes de carnage à cause de la télévision, ne put s’empêcher un cri qu’elle étouffa heureusement de sa main. Dégoutée, horrifiée, elle se laissa glisser à terre. Mort, ils étaient morts ! Assassinés ! Elle ne pouvait détacher son regard de la plaie béante, comme attirée par un étrange magnétisme. C’était les premiers cadavres qu’elle voyait. Elle sentait une envie pressante de soulager sa vessie. Eux n’en auraient plus besoin. Après avoir collaboré avec Hadès, ils allaient maintenant devoir se soumettre totalement à sa puissance dans les Inferno. Ils étaient morts.

=> Ils étaient morts ! Cette phrase fatidique entraina une pensée sinueuse : puisqu’elle n’était pas encore majeure, la fortune allait à la Princesse Pandore ! Elle n’avait plus rien : ni fortune, ni héritage, ni avenir. Aussitôt, une haine tenace et rance se forma dans son esprit, pour celui qui l’avait dépouillée de tout : Hadès ! Après l’avoir tant caressé dans le sens du poil, elle ressentait maintenant pour lui un sentiment fou, un sentiment qu’elle connaissait alors peu. La Haine, la sœur de l’Amour mais qu’on cache. Jessica se leva, droite comme un i, sévère, placide. Elle sortit de la pièce et ferma précautionneusement la porte. D’un geste calme, elle ordonna aux ménagères de s’occuper du Bureau. Elle était fière, c’était une de Châteaupers, elle se devait de rester majestueuse. Surtout devant les suppôts qui riaient toujours dans le hall. Elle passa devant eux la tête haute. Elle ne leur adressa même pas un regard, ce serait leur adresser trop d’honneur. Elle savait qu’elle avait une journée pour vider les lieux. Elle monta dans sa chambre.

=> Elle n’était pas trop malheureuse pour ses parents. Elle n’y pensait même plus : son cerveau tournait à toute vitesse. Hadès, ce chien, ce rat, cette ordure, qui lui avait gâché son futur rayonnant. L’Académie ne l’accepterait plus, faute d’argent. Il était absolument HORS DE QUESTION qu’elle tombe dans la servitude comme les asticots du matin. Alors une idée se fraya un chemin dans son esprit, une idée folle, audacieuse, et surtout impossible. Impossible tant qu’on ne s’appelle pas Jessica. Car elle, elle avait un atout majeur…


*****

=>Le lendemain, elle était partie. Vêtue de haillons sales et sans intérêt, elle n’avait presque rien emmené, de peur de se faire détrousser en route. Et, depuis l’aube, elle faisait quelque chose de rare et d’étrange pour elle : elle marchait. Elle marchait sur des kilomètres, continuant toujours son chemin. Elle apprit à dormir à la belle étoile. Autour d’elle, le paysage était désolé. Les arbres rachitiques ombrageaient de leurs troncs noirs des plantations rabougries. Jamais une fleur, jamais un lac d’eau pure : la pollution avait tout pourri. Le ciel gris, au-dessus de sa tête, voyait partout le même désastre. Des patrouilles de spectres écumaient la région, tuant, pillant, violant, bref, ils prenaient du bon temps quoi. Deux siècles à ce rythme-là, la Terre avait vite été épuisée de ses ressources. Ah, pour sûr, il n’y avait plus le problème de la croissance démographique : tout le monde mourrait de faim, de soif, de misère. Du côté pauvre du monde, l’espérance de vie n’excédait pas 30 ans.

=> Raison de plus pour se serrer les coudes. Un soir, elle arriva dans un village. Enfin, une rue isolée plutôt qu’autres choses. Une vieille (45 ans, et plus ridée qu’une pomme de rainette !) lui proposa de dormir dans sa grange. A trois heure du matin, elle s’enfuit avec leur cheval de trait : elle en avait assez de marcher. Cependant, son cœur se serrait étrangement : elle avait peut-être choppé une mauvaise maladie ?

=> Une après-midi, Jessica arriva enfin où elle le voulait. Elle s’arrêta, en haut d’une colline, et contempla le spectacle. La seule et unique chose qui n’avait pas été altérée en ce bas-monde, c’était l’Océan. Aussi incroyable cela puisse-t-il paraître, la pollution n’avait pas réussi à enlever sa majesté à l’infini étendue d’eau. C’est immense, vide et grandiose. La jeune fille pouvait voir l’horizon séparer nettement une mer d’acier et un ciel de nuages. C’était la première fois qu’elle voyait la mer pour de vrai. Le ressac des vagues la surprit ; dans New Port Beach, il n’était pas aussi intense : déchirant et apaisant à la fois, il calmait son âme anxieuse autant qu’il écorchait ses oreilles en passant… C’était le seul bruissement qui emplissait le monde, l’Univers lui-même semblait n’être qu’Océan.

=> Après une ultime hésitation, Jessie se dirigea d’un pas lent vers une falaise. Lorsqu’elle arriva à son bord, elle ferma les yeux, prise de vertige. A ses pieds, après trente mètres de vide, les vagues mugissaient contre les pieds de pierre du contrefort. Le vent sifflait fort dans ses oreilles, et soufflait son air chargé de sel. Elle se concentra un instant. Elle n’avait jamais tenté ce qu’elle allait faire. Elle ne savait quelles conséquences cela pourrait avoir, ni les risques qu’elle encourait. Peu importe, elle n’avait plus rien à perdre ! Peu à peu, son corps se profila, s’amincit, et elle devint aussi argentée qu’une étoile…
Un jour, elle avait surpris une conversation de spectres…
- Comment atteindre le camp ennemi ?! Il s’étale au fond des mers !!
- On dit qu’il y a des entrées, mais elles sont impossibles à trouver… Il y a un équipe de soldat qui les cherchent…
- Ca fait déjà deux siècles, ils chôment ou quoi ?!


=> Peu à peu, son corps se profila, s’amincit, et elle devint aussi argentée qu’une étoile… Jessica n’était plus humaine, elle était devenue requin blanc. Un superbe requin blanc, il faut dire…


Dernière édition par Jessica le Ven 15 Avr - 13:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://dauphinae.skyblog.com/
Jessica
Général des Lyumnades
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 15/04/2011
Age : 22
Localisation : Quelque part dans la foule...

Feuille de personnage
Vie:
220/220  (220/220)
Cosmos:
200/200  (200/200)
Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: [Validé]Jessica des Lyumnades   Ven 15 Avr - 13:27

3


=> Un poisson dégringole une cascade d’eau pure, et plonge gracieusement dans le bassin clair. La chute d’eau a été longue, rude, et le petit poisson s’échoue en silence sur un bas-fond près du bord. Il est fatigué, si fatigué… Autour de lui, le monde semble en ébullition : tout n’est qu’allers, venues, tourbillon de vie et d’angoisse.

=> Soudain, un garde s’approcha, et se pencha sur le pauvre poisson, qui n’était autre que Jessica.
- Eh ! Qu’est-ce que tu fais là, toi ? Tu sais pourtant que tu n’as pas le droit d’être ici pendant les préparatifs de la Guerre Sainte !
Il leva sa lance. C’est fini. Tout ça pour ça. Elle allait mourir, comme ça, embrochée comme une friture. Elle était anéantie, les transformations successives contraintes par les changements d’environnements l’avaient vidé de toute son énergie. Elle ne pouvait ne serait-ce que bouger l’extrémité d’une nageoire. Elle eut une brève pensée pour ses parents, et se prépara à les rejoindre…

- NON !!
Ca ne pouvait pas finir comme ça ! Si proche du but, enfin sur les terres d’Atlantide, elle ne mourrait pas aussi facilement ! Elle ne baisserait pas les bras, foi de de Châteaupers !! Alors qu’elle rassemblait ses dernières forces, Jessica sentit une espèce de déclic se dérouler en elle, exactement comme la première fois qu’elle s’était métamorphosée… Elle vit danser devant ses yeux une série de personne, pas mal de jolies filles, quelques-unes dans le plus simple appareil. Etonnamment, ce n’était pas nouveau pour elle, c’était comme si cette faculté avait toujours été là. C’était naturel, comme boire, manger, respirer… Tout cela était baigné d’une étrange aura blanche bleutée, une aura de flamme. Plus les flammes sont bleues, plus elles sont chaudes : c’était un véritable brasier ! Jessica sentit que c’était une formidable source d’énergie, et se précipita pour y abreuver ses pauvres muscles fatigués.

=> La lance s’abaissa comme une vipère...


*****

=> La lourde porte de métal qui fermait la salle du Trône d’Atlantis s’ouvrit.
- Entrez, Seigneur, et excusez encore mon impertinence ; je suis votre humble ser…
Le garde se tu sur le coup, paralysé. Devant lui, sur le siège du dieu des Océans…
- Eh bien, garde ! Pourquoi me déranges-tu ?
Le Seigneur des Mers posait un regard curieux et un peu agacé sur le soldat. Celui était devenu plus blanc que neige, et suait à grosse goutte. Ses membres étaient parcourus de tremblements. Il dégluti, et sans un mot, s’effaça sur le côté. Derrière lui s’avança un homme charismatique, qui s’arrêta sur le pas de la porte. Son regard profond comme les abysses parcouru la salle, puis s’attacha à la silhouette du dieu. Ce dernier leva un sourcil, étonné : son sosie parfait se tenait devant lui.

=> Ce jumeau avança avec majesté, puis se prosterna devant Poséidon. Ses contours se brouillèrent un bref instant, et une jeune blonde se tint à la place, humblement inclinée. Elle anticipa la question du dieu :
- Seigneur Poséidon, veuillez pardonner mon impudence, mais je souhaitais à tout prix vous rencontrer. J’ai donc prit votre apparence pour m’introduire jusqu’à vous et…
- Ah ! l’interrompit la divinité. Ainsi c’est toi la Métamorph de cette ère… Bien.
A la droite de la jeune fille, une porte à double battant s’ouvrit largement sur une pièce immense. Elle risqua un coup d’œil, et, encouragée par un signe du dieu, elle se leva et s’arrêta à l’entrée. La salle ne contenait rien, excepté huit piliers positionné en hémicycle où étaient gravés des noms. Sur certains, ils y avaient d’étranges sculptures d’un métal inconnu. Jessica passait sa main sur les pierres blanches alors qu’elle faisait le tour du demi-cercle.
- General Sea Horse North Pacific, General Chrysaor Idian Ocean… Skylla… Sea Dragon… Siren… Kraken…

=> Alors qu’elle effleura nonchalamment le nom de « Lyumnades », les lettres se mirent à briller doucement. Elle retira sa main avec effroi, comme si elle eut touché un serpent. Aussitôt, la statue de salamandre qui trônait sur le piler se mis à flotter dans les airs, se posa devant Jessica. Fascinée, elle contempla cette statue. Petite et trapue, elle dégageait une aura… attirante. Sans hésitation, elle posa sa main sur la tête du lézard avec une totale confiance. Le totem était… vivant ? Il ne parlait pas exactement, mais il savait se faire comprendre d’elle. Il lui expliqua tout : la situation critique, son rôle, le cosmos (qu’elle avait découvert seule grâce à son incroyable volonté lorsqu’elle s’était métamorphosé en Poséidon)…

- Jessica de Châteaupers, je te nomme Général des Lyumandes.
- Seigneur Poséidon, je suis prête à défendre Atlantide de toute mon âme et à reconquérir la Terre. Maintenant avec votre permission, je vais me retirer.
Il ne fallut pas longtemps à la jeune fille pour se faire respecter parmi les Marinas. Habituée à être obéie, elle n’hésitait pas à fouiller dans le cœur des gens et à se métamorphosé en leur personne-point-faible comme elle l’avait fait pour le garde pour les influencer. Elle installa peu à peu autour d’elle un grand respect mêlé de crainte grâce à son « caractère avantageux » comme elle se plaisait à l’appeler. Elle utilisait généreusement son don à des fins personnelles, sans se douter de la malédiction qui se cachait derrière…

=> Elle était convaincue d’être destinée à une vie totalement extraordinaire qui passerait à la postérité. Elle avait précisément deux buts : attirer le plus de pouvoir à Atlantide, et se venger d’Hadès. Chaque soir, elle enrageait sur ce que le dieu des Enfers lui avait fait perdre, et se jurait toujours avec plus de hargne de l’écraser minutieusement.


Dernière édition par Jessica le Ven 15 Avr - 13:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://dauphinae.skyblog.com/
Jessica
Général des Lyumnades
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 15/04/2011
Age : 22
Localisation : Quelque part dans la foule...

Feuille de personnage
Vie:
220/220  (220/220)
Cosmos:
200/200  (200/200)
Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: [Validé]Jessica des Lyumnades   Ven 15 Avr - 13:34

...




=> Le porte s’ouvrit, et Jessica entra dans sa chambre avec un soupir d’aise. Elle se déshabilla lentement, puis se campa devant le grand miroir qui ornait sa chambre.
- Mmm, j’étais vraiment pas mal aujourd’hui, susurra-t-elle en admirant sa chevelure de feu, ses yeux d’émeraude et son nez malicieusement retroussé adorablement saupoudré de tache de rousseur.
Elle lança à son reflet un sourire satisfait. Elle venait de donner une correction à une Silver Saint trop présomptueuse à son goût : elle se souviendra qu’il ne faut jamais casser du sucre sur le dos de Lyumnades ! Le baiser et la claque magistrale de son ex qu’elle aime toujours l’aiderait à retenir la leçon…

=> Jessica passa une dernière fois ses mains sur son corps parfait de baroudeuse, puis songea à cesser la métamorphose. Elle se prépara à retrouver sa peau semi-mate, sa tignasse gracieusement emmêlée de bohémienne, ses yeux noisette aux reflets dorés… Cette apparence, c’était l’héritage des de Châteaupers et des Da Silva mêlés. Elle l’aimait plutôt bien, d’un amour de propriétaire, d’un amour écrit dans ses gènes. Mais elle lui préférait de beaucoup l’infinité de possibilités des Metamorph.

=> Soudain, son Ecaille chercha à attirer son attention.
- Oui Lyumnades ? Que me veux-tu mon chou ?
Elle « écouta » attentivement son étrange ami, palissant peu à peu. Une malédiction sur la lignée des généraux métamorphs ? Elle hésita longuement, puis s’empressa d’effacer ce corps de délicieuse sorcière.

=> Un cri déchirant empli la chambre entière. Jessica glissa à terre, prostrée contre le miroir et le reflet qu’il renvoyait.

=> Un peau blafarde, plus blanche et translucide que la mort même. Des dents pointues et disgracieuses. Des yeux grisâtres de fouine. Des mains osseuses et cassantes. Des cheveux informes, durs, horrible.

=> Elle était devenue un monstre.
Revenir en haut Aller en bas
http://dauphinae.skyblog.com/
Enkelados
Chevalier du Sagittaire
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 30

Feuille de personnage
Vie:
220/220  (220/220)
Cosmos:
200/200  (200/200)
Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: [Validé]Jessica des Lyumnades   Ven 15 Avr - 13:50

Bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
Ruijin
Grand Pope et Chevalier de la Vierge
avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 07/11/2010

Feuille de personnage
Vie:
230/230  (230/230)
Cosmos:
210/210  (210/210)
Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: [Validé]Jessica des Lyumnades   Ven 15 Avr - 22:36

Bienvenue Jessica-san
Revenir en haut Aller en bas
Theandras
Chevalier du Sanctuaire
avatar

Messages : 878
Date d'inscription : 18/09/2010
Age : 22

Feuille de personnage
Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos:
230/230  (230/230)
Armure:
230/230  (230/230)

MessageSujet: Re: [Validé]Jessica des Lyumnades   Lun 18 Avr - 5:21

en un mot: sublime. Présentation validée.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://cdzleregnedhades.4rumer.com
Nathalie
Marina de l'Atlantide
avatar

Messages : 704
Date d'inscription : 22/01/2011
Age : 21
Localisation : Sans doute pas très loin du frigo...

Feuille de personnage
Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos:
230/230  (230/230)
Armure:
230/230  (230/230)

MessageSujet: Re: [Validé]Jessica des Lyumnades   Lun 18 Avr - 5:31

Miss Hook : Hem... Merci beaucoup tout le monde Embarassed
Oh merci merci mes fans, votre présence donne encore plus de prestige à mon talent ! *BAM*
*grosse casserôle à la main* ><' Nan mais quelle vantarde ! On a trouvé une nouvelle Paris Hilton !

Miss Hook : ^^''' Eh, calmez-vous, les filles..... Ah la la ces créations, ce n'est plus ce que c'était !



Alors voila, avec l'accord de Théandras, je valide ce personnage.

_________________



Je tracerai ma route en défendant mon dieu et en mangeant des bonbons !
YEAH !
Revenir en haut Aller en bas
http://dauphinae.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Validé]Jessica des Lyumnades   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Validé]Jessica des Lyumnades
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jessica Jaco tout simplement ! [Validée]
» [Validée]Les techniques de Akari Hadashi
» [Validée]Un Joyeux Hey de la part de Sora =)
» Rose (Pré-validé par Wolf Print)
» 4- Jessica Burciaga vs 5- Alexandra

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya le règne d'Hadès :: Avant le rp :: Presentations :: Présentations validées-
Sauter vers: